30/12/2005

LE LION QUI SE PRENAIT POUR UN MOUTON

Il était une fois, un lionceau qui perdit très jeune sa mère et se retrouva seul. Triste, abandonné, il erra à la  recherche d'une aide ou d'une affection… jusqu'à ce qu'il trouva un troupeau de moutons. Il se joignit à eux et, comme les moutons l'acceptèrent, il grandit auprès d'eux.
Ainsi, le lionceau fut élevé par les moutons à tel point qu'il broutait de l'herbe et qu'il bêlait comme un mouton.
Le lionceau devint un superbe lion à la crinière flamboyante, se nourrissant d'herbe et d'eau, tout en vivant en harmonie parmi "ses frères" moutons.

Un jour, alors que le lion broutait parmi les moutons, arriva un vieux lion descendu de la montagne. Ce dernier fut stupéfait de voir qu'un lion se trouvait tranquillement au milieu d'un troupeau de moutons, en train de manger de l'herbe.
Il décida donc d'aller lui parler et lui demanda :
"- Pourquoi vis-tu comme un mouton ?".
"- Mais je suis un mouton" lui répondit-il.
"- Non, fiston, tu es un lion comme moi, tu n'as rien d'un mouton ! "

Comme le jeune lion ne le croyait pas, le vieux lion lui demanda de le suivre et l'emmena jusqu'à un lac. Il lui dit :
"- Regarde-toi ! Tu n'es pas un mouton, tu es de ma famille, tu es un lion !"

En regardant son reflet sur l'eau, le jeune lion lui répondit avec effroi qu'en effet, il n'était pas un mouton, mais bel et bien un lion. Le vieux lion lui dit :
"- Rugis, tu en auras la confirmation !"

C'est alors qu'il retint son souffle avant de pousser un énorme rugissement... Il prit alors conscience de qui il était vraiment !

Petite sœur, petit frère, à travers cette petite histoire, on peut comprendre plusieurs choses : une personne, au même titre qu'un animal, peut oublier son identité s'il est éduqué ou s'il grandit dans une autre famille, ou dans un autre groupe que le sien. Imagine le cas d'un petit chinois qui grandit dans une famille au sud de l'Afrique : que lui restera-t-il de sa langue ou de ses habitudes alimentaires ? Pas grand chose… De la même manière, qu'en est-il d'un musulman qui habite et fréquente de jour comme de nuit des non-musulmans ? Ce sera beaucoup plus difficile pour lui de parler d'islam et de pratiquer, d'où l'importance de se retrouver en communauté pour entretenir sa foi et augmenter ses connaissances et ne pas perdre sa propre identité.


22:26 Écrit par Fatma | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.